Arkanoid, Steve Jobs et l’art de casser des briques

il y a 2 années

Découvrez l’histoire, l’évolution et toutes les variantes d’Arkanoid.

Vous souvenez-vous de ces soirées à jouer à casser de briques sur Arkanoid ? Saviez-vous que Steve Jobs a quelque chose à voir avec ce jeu vidéo ? Découvrez l’histoire, l’évolution et toutes les variantes modernes du jeu qui a marqué l’enfance des enfants des années 80 et 90.
 
Nous avons tous déjà joué au moins une fois à Arkanoid, ce jeu dans lequel il fallait éliminer des blocs de briques qui se trouvaient en haut de l’écran au moyen d’une petite balle qui rebondissait sur la plateforme que vous contrôliez en la déplaçant de gauche à droite. Cette plateforme c’était le vaisseau spatial Vaus qui s’était détaché du son vaisseau mère Arkanoid après que celui-ci ait été détruit. Vaus avait pour objectif de vaincre l’ennemi Doh en passant par différents écrans dont le niveau et la difficulté allaient en augmentant. Vous vous en souvenez, n’est-ce-pas ? Un classique des jeux d’arcade ! Par contre, vous ne saviez sans doute pas qu’Arkanoid était inspiré d’un jeu précédent, créé par les pères d’Apple, pas vrai ? Et oui, les têtes pensantes Steve Jobs et Steve Wozniak sont derrière cette, certes simple, mais triomphante idée. Toutefois, ce n’est pas leur version du jeu qui a rendu des millions de joueurs accros à travers le monde. 
 

 
C’est l’entreprise japonaise Taito qui développa et commercialisa Arkanoid en 1986 et qui réussit à le populariser. A tel point que la même année de sa sortie sur le marché, le jeu remporta la médaille d’argent des Gamest Award au Japon pour être l’un des quatre meilleurs jeux de l’époque. Grâce à son succès, cinq suites ont été réalisées. Arkanoid est une version améliorée de la création de Jobs et Wozniak : Breakout.
 
Dix ans avant Arkanoid, le fondateur et le co-fondateur de l’entreprise qui a fait naitre l’iPhone, l’iPod et l’iPad, avaient été contactés par Atari pour développer et donner vie à ce jeu vidéo conçu par Nolan Bushnell et Steve Bristow. Breakout était lui-même inspiré du classique jeu vidéo Pong. Ce jeu qui simulait une partie de ping-pong fut le premier à être commercialisé en masse et était également l’œuvre de Bushnell pour Atari. Breakout prétendait en être une version améliorée et pour un seul joueur. Et c’est ce qu’ils réussirent à faire, mais le jeu n’était pas suffisamment perfectionné pour atteindre le succès. En tous cas pas autant qu’Arkanoid.
 

 
Le jeu vidéo de Taito a introduit des nouveautés et des améliorations qui l’aida à avoir plus de succès et qui le convertirent en la référence en la matière. Le vaisseau Vaus pouvait obtenir des power-ups en récupérant des morceaux provenant des briques qu’il détruisait. Le jeu donnait simplement plus de possibilités au joueur et apportait une certaine originalité. De plus, il était imaginé autour d’une histoire concrète et un objectif fixe : en finir avec Doh. C’est sûrement cela qui fit que les joueurs adhérèrent au jeu plus facilement.
 
Avec les années, Arkanoid a évolué et la simple idée de détruire des blocs a grandi et s’est développée. Des milliers de versions et de jeux se sont inspirés de ce concept. Un concept très simple mais avec un petit quelque chose en plus. Parmi ces jeux inspirés du classique jeu d’arcade se trouve notre Sweet Crusher. L’idée est la même, vous devez détruire les briques, mais cette fois-ci, vous n’êtes plus dans l’espace et ce ne sont pas n’importe quelles briques. Elles sont comestibles ! Amusez-vous en cassant ces confiseries et profitez d’écrans pleins de couleurs et de sucre.
 
Article écrit par Paula Gil Alonso.

Commentaires

Que pensez-vous de ce jeu ? Êtes-vous un pro ? Exprimez-vous !